L’humanité est confrontée à une crise sanitaire mondiale qui a plongé dans l’incertitude, l’insécurité et la souffrance notre humanité. C’est autant un désastre social qu’économique et écologique qui a affecté la planète entière. Cette crise a également mis en lumière les dysfonctionnements de la mondialisation – les inégalités, les lacunes démocratiques, les catastrophes écologiques, et leur impact sur les personnes les plus vulnérables.

Quel sera le rôle des arts et de la culture dans ce processus de réflexion déjà engagé autour du monde d’après ?

Kesho, en swahili*, ça veut dire demain mais aussi hier. L’idée, c’est de créer un espace de rencontre interdisciplinaire autour de questions vitales : la préservation de l’environnement et donc par conséquent de l’espèce humaine qui en fait partie.”

Carole Karemera, directrice de Ishyo Arts Centre

“C’est mettre en regard des pratiques écologiques de citoyens de Sevran et de Kigali, en ouvrant la réflexion entre les artistes, chercheurs, scientifiques et habitants des deux pays. De ce partage, vont découler plusieurs spectacles qui seront présentés sur les deux territoires. D’un bout à l’autre de la terre, on essaye d’œuvrer dans le même sens.”

Valérie Suner, directrice du Théâtre de la Poudrerie

Agenda